Skip to content

Négatif 0.5

Négatif, n.m. : étude anticonformiste et personnelle de la photographie.

paulista-avenue

Keiny Andrade

« -Où me mène ce vide?-
Je perds ma patience!… »

Les villes sont remplies de la modernité et du progrès qui galopent sans connaître leur fin. Les rues sont ces artères qui font vivre l’Urbain. Au quotidien, nous voguons dans le sens du courant électrique qui éclaire nos chemins. Nous observons ceci d’un oeil curieux lorsque l’Enfant vit encore en nous. Puis, nous avançons sans voir où nous allons. La vitesse nous a été donnée comme une grâce, pour nous lancer. Mais en réalité, nous suivons par inertie. Les bouleversements sont difficiles à assumer. Ils sont inconfortables. Les obstacles tel un passage piéton cachent leurs dangers. Cependant, c’est ce chemin banal qu’on souhaite transgresser pour se sentir vivant. Nous inventons la vie car nous l’ignorons. Les feux nous font danser et nous dansons ! Mais, au fond de nous, l’âme plane au ralenti.
Entre le jour et la nuit il n’y a que lui, seul face au monde. Tourne t-il autour de lui? Cherche t-il une âme connue? Ou tout simplement fait-il partie d’un tout harmonieux? Seul l’oeil du photographe par une longue traque capte son aura. Seul l’oeil du photographe est en dehors de la ville et voit sa splendide agonie. Seul l’oeil du photographe pleure dans le silence abstrait d’une ville méconnaissable. Seul lui, saisit, cette éphémère beauté.

G.

***

solariswhiteball

Solariswhiteball

Penchée au-dessus de l’étendue d’eau, j’aperçois le reflet des nuages et la danse calme des poissons. Mon regard se trouble et tente de percer les mystères de ces profondeurs. Tandis que mon esprit vagabonde, des éclairs orangés me parviennent de temps à autre, me rappelant à la réalité.
De prime abord, l’oeil peine à distinguer l’image offerte dans le dédale de lignes et de couleurs. N’apparaît qu’un bel ensemble abstrait de couleurs, de transparences et de superpositions. On pourrait n’y voir qu’une peinture un peu lisse.
Mais, si l’on scrute avec attention la photographie, on découvre cet enchevêtrement de carpes orange, dorées et couleur d’albâtre. Ce second niveau de lecture restitue parfaitement la symbolique de ce poisson – considéré dans les cultures asiatiques comme représentant la force et la persévérance. Quant à la superposition d’images, elle permet au photographe de révéler avec finesse les reflets de l’eau et laisse imaginer un mouvement lent et aquatique, quasi hypnotique.

E.

Tous droits réservés

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *