Skip to content

Vibrato . Bryce Dessner

Vibrato, n.m. : étude anticonformiste et personnelle de la musique.

*

Le corps et l’esprit expriment le manque, celui de l’incapacité à réaliser la nouveauté. Le vide, le trou noir dévore l’imaginaire, saturé de frustration. La création l’habite pourtant. Sons enchevêtrés, mélodies syncopées germent infiniment. Alors il doit combattre, écraser ce poids, devenu imperceptible pour l’être le plus sensible. Qu’il se méfie du plus petit, la compression ultime du doute quantique ne supprime pas, elle divise. Quatre cordes, dix peut-être s’élancent dans l’espace, volent et rencontrent. D’un à mille, il n’est plus seul. Le spectre de l’idée croise la matière. Le compositeur visionnaire rencontre le luthier savant.

*

” Sur la Ville, dont les affres flamboient,
Règnent, sans qu’on les voie,
Mais évidentes, les idées.

On les rêve parmi les brumes, accoudées
En des lointains, là-haut, près des soleils.

Aubes rouges, midis fumeux, couchants vermeils,
Dans le tumulte violent des heures,
Elles demeurent ;
Et leur âme, par au-delà du temps et de l’espace,
S’éternise, devant les flux et les reflux qui passent.
Et la première et la plus vaste, c’est la force
Épanouie ou souterraine,
Multipliée en poings, en bras, en torses,
Ou tout à coup sereine,
Dans un cerveau suprême et foudroyant.
Par à travers l’or effrayant,
Les cris, la chair, le sang, la lie,
Elle apparaît : celle qui tend ou qui délie
L’énorme effort humain bandé vers la folie.
(…)”

« Les Idées », Emile Verhaeren (extrait du recueil Les Villes tentaculaires)

*

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *