Skip to content

Vibrato . DR(DR)ONE

Vibrato, n.m. : étude anticonformiste et personnelle de la musique.

*

Je poursuis la photographie de mes visions nocturnes. Le boîtier sur le torse, je m’élance dans le dédale des ruelles. Les pavés glissent le long des murs pour recouvrir le ciel. Filtrent autour de moi les spectres de lumière, pareils à des visages sans contours ni traits. Des rues, il ne reste que la division des chemins, les corridors tissés de joies insensées en étoile étirés là. Pulsions inavouées, désirs macabres et médiocres, feux ardents et consommés. Plusieurs fois, je songe à saisir l’appareil pour me convaincre à travers la lentille de leur existence. Et si je refusais au rêve sa volatilité pour le jeter sur la bobine ?
Je dévisage malgré moi l’improbable collecte, des diapositives projetées sur mes paupières closes. J’interprète les desseins autour des actes, la portée des coups. L’envers du décor, le négatif d’une vie parcourue au fil des nuits pour l’oublier le matin venu, ne laissant que le linge trempé en témoin harassé. 

*

Vers le bandcamp du premier album de DR(DR)ONE > ici

A.

Comments are closed.